L’e-learning pour apprendre un instrument de musique

L'apprentissage de la musique est maintenant bouleversé par les nouvelles technologies et notamment par l'e-learning . Je vais essayer de vous donner mon point de vue sur cette approche numérique pour apprendre à jouer d'un instrument de musique. Pour commencer, nous devrions dire qu'une discipline comme la musique est quelque chose qui nécessite beaucoup d'interactions, en particulier lors des premières étapes : choisir un instrument, tenir l'instrument, jouer les premières notes. Une formation musicale tourne autour de 4 axes : formation en direct (en réel avec un professeur), formation synchrone , formation asynchrone, formation en autodidacte. L’e-learning est structuré uniquement sur les 3 dernières typologies de formation : synchrone, asynchrone, autodidacte

Soyons réaliste, il est très difficile d'enseigner la musique sans la présence physique d'un professeur de musique aux côtés de l’élève, tout au moins pour les débuts, mais lorsque l'élève est un peu débrouillard, cela devient toujours possible. De plus, les mobiles et les ordinateurs nous donnent la capacité d'aller chercher  de l’information en 2 clics.

Ce que l’e-learning ne pourra jamais combler, peut être compenser par beaucoup d'autres choses que je vais exposer ci-dessous
Formation synchrone :
- Dans une formation synchrone, l'échange avec les autres apprenants ou avec les tuteurs s'effectue en temps réel notamment par la visioconférence (Hangout, Skype) et par le Chat. Certaines plateforme d'e-Learning de la musique intègrent les 2 composants. Ce type de formation permet aussi de partager des applications et d'interagir sur celles-ci au moment où le professeur leur donne la main sur le document partagé. C'est un avantage conséquent car l'apprenant reste captivé durant tout le cours et peut échanger avec le professeur et les autres élèves.

Formation asynchrone :Dans une formation asynchrone, l'échange avec les autres apprenants ou avec le professeur s'effectue via des modes de communication ne nécessitant pas de connexion simultanée grâce aux forums de discussions et aux mails. Les demandes et réponses sont plus réfléchies, on va droit au but tout en essayant d'être efficace. Les difficultés que l'on rencontre lorsqu'on apprend la musique ne sont pas faciles à exprimer par messages indirectes mais cet exercice structure la pensée de l'apprenant. Cela lui permet de focaliser sur ses points faibles.

Formation en autodidacte :Un autodidacte est une personne qui apprend par ses propres moyens sans l'aide des institutions éducatives. Cela nécessite une méthodologie progressive, pensée pour que l'apprenant soit toujours motivé durant le processus d'apprentissage. L’e-learning basé sur la formation en autodidacte a progressé énormément ces dernières années car les gens ont de moins en moins de temps à consacrer à leurs loisirs. Ils veulent des cours que l'on peut prendre sur étagère pour en profiter tout de suite. Moins il y a de frictions au départ et plus l'apprenant sera captivé par la formation.  L'apprentissage en autodidacte a néanmoins un revers de médaille : l'isolement. L'élève se retrouve rapidement confronté à ses propres erreurs sans pouvoir avoir un retour constructif. C'est là que l'enjeu du social rentre dans la course. L'apprenant peut poster ses progrès par vidéo et c'est la communauté qui l'aide pour le faire progresser.

Personnellement, je pense qu'il est possible de mélanger ces types de formation (direct, synchrone, asynchrone, autodidacte). Ce qui est important c'est de garder à l'esprit qu'un élève peut être démotivé très vite et tout abandonner sous prétexte que ses progrès ne sont pas suffisamment rapides par rapport aux efforts qu’il produit. Bien sûr, il y a l'apprentissage du solfège qui viendra un jour ou l'autre dans le programme mais il faut bien l'avouer......ce n'est pas un chemin obligatoire pour commencer à apprendre des notes sur une feuille de papier. Je dirai même que cela peut être bloquant quand on sait que 85% des adolescents abandonnent l'apprentissage d'un instrument avant l'âge de 15 ans et qu’ils le regrettent une fois adulte! Ce n'est pas normal.

Une formation en autodidacte amène souvent vers les écoles de musique ou les cours privés avec un professeur, c'est un apprentissage complémentaire à l'enseignement traditionnel. Il est important de garder en tête que la réussite d'un élève dans son processus d'apprentissage dépend de 5 facteurs :
  • Se faire plaisir avant tout!
  • Être à l'aise avec la plateforme d’e-learning
  • Apprendre les bases sur le bout des doigts
  • Pouvoir jouer ce qui nous plait (c'est essentiel pour la motivation)
  • Créer sa propre méthode personnelle
Imaginez un monde idéal où les enfants commencent par découvrir et toucher différents instruments de musique. Qu'ensuite ils choisissent une formation en autodidacte adaptée à leur âge et à leur niveau puis, une fois le déclic provoqué par ses premières étapes essentielles, continuent leur apprentissage dans des écoles privées pour être conseillés par des professeurs et jouer en groupe. Les plus motivés prendront ensuite des cours privés pour apprendre plus vite et s'orienter vers des styles de musique qu'ils adorent. Une fois que l’on a gouté à cette manière d'apprendre la musique, on ne revient plus en arrière. On apprend avec plaisir."

Les commentaires sont fermés.